les déchets. on les ramasse. sacs de green trek. Ou pas!

Green Trek. Sac. ramasseurs volontaires.

 

Bien sûr à l’échelle mondiale, cela ne représente pas grand chose. Il n’empêche que les petits ruisseaux font les grandes rivières. Et si cette information me touche, c’est que je n’hésite pas, que ce soit dans ma rue à Issy les Moulineaux, dans la Seine puisque j’ai le bonheur d’habiter près du fleuve, ou sur le Banc d’Arguin dans le bassin d’Arcachon pendant mes vacances à ramasser les déchets qui traînent …

Pour la 4 ème année consécutive, GreenTrek invite les randonneurs à devenir des « ramasseurs volontaires » de déchets sur les sentiers des Alpes, des Pyrénées, du Gers et des Iles du Ponant.

L’association va distribuer 10 000 sacs à cet effet dès la fin juillet via des refuges, des offices de tourisme et des clubs de sports ».  Un sac présenté comme solide et réutilisable. Initialement conçu dans le cadre d’une collaboration avec deux élèves du BTS Design de Produits du Lycée Duhamel de Dole (Jura), il a été amélioré depuis avec les témoignages des ramasseurs !

Green Trek. Sac.GreenTrek affirme qu’en 3 ans, près de 24.000 tonnes de déchets ont été ainsi collectés grâce à leur opération. Une estimation basée sur des des résultats enregistrés sur le GR70, dans les Cévennes. Il relie le Puy-en-Velay à Alès. .

Une façon de s’engager facilement et concrètement.

Rien ne vous empêche de prévoir un sac si vous ne vous trouvez pas dans les régions concernées par l’opération de Green Trek. Et d’agir sur la plage, dans la mer, dans les rues…Bref partout où des déchets qui peuvent être ramassés traînent.

Soyez le premier à commenter