echirolles. mois du graphisme. la Pologne.

Mois du graphisme 2018 - Franciszek Starowieyski

Après le Japon l’an dernier, le Mois du graphisme d’Echirolles est consacré à une autre grande référence du graphisme et de l’affiche, la Pologne. (Visuel à la une : Franciszek Starowieyski. Une petite douleur”, ” L’Amant” 1970)

Et il semble que ce soit une première : le graphisme polonais, qui inspira et inspire tant de créateurs à travers la planète, n’a jamais fait l’objet d’une grande rétrospective en Europe.

Les expositions abordent des périodes et des thèmes différents comme par exemple : le théâtre et l’opéra, le cinéma,le jazz, le cirque, le graphisme et l’illustration contemporaine en Pologne avec un focus particulier sur la nouvelle et talentueuse génération de graphistes polonais.

Yan Mlodozeniec. Cirque

Yan Mlodozeniec. Cirque

L’AFFICHE POLONAISE. 1952-2018 Exposition présentée au Centre du graphisme d’Échirolles.

L’essor de l’art de l’affiche en Pologne, dans les années 50, est lié à la centralisation et au contrôle des activités culturelles  (théâtre, cinéma, édition…), à la disparition de la pub dans une économie communiste et à
l’apparition d’une génération spontanée de créateurs exceptionnels, pour la plupart issus des écoles des Beaux-Arts
de Varsovie et de Cracovie.

Contournant une censure plutôt arrangeante, ils ont su forger, malgré leurs fortes personnalités artistiques, l’image d’un mouvement artistique global et totalement novateur.

Dessins préparatoires, maquettes originales, couvertures de livres, films, dessins animés, photographies d’archives et témoignages divers voisinent  avec les affiches les plus emblématiques de ces auteurs.

Mois du graphisme d’Échirolles «Pologne une révolution graphique» du 17 novembre au 31 janvier.

Première grande rétrospective du graphisme polonais en France 10 expositions à Échirolles et dans la Métropole grenobloise.

Soyez le premier à commenter