canicule. on se baigne dans la Seine. Mais d’où vient ce mot ?

bain dans la seine. Il Seguin. La femme qui marche e

En fin de journée, l’eau est délicieuse et rafraîchit merveilleusement. Aujourd’hui la Seine est spécialement  claire, on voit ses pieds, sans doute grâce au courant…

La canicule. Au fond d’où vient ce mot qui a priori fait penser pour les latinistes à canicula, « petite chienne littéralement », diminutif de canis, le chien.

Le mot apparaît en France à la fin du XVe siècle.

 Alain Rey, Dictionnaire historique de la langue française (Le Robert).

« Mais déjà Varron, écrivain et savant romain ayant vécu au premier siècle avant notre ère, utilisait le mot canicula pour désigner Sirius, l’étoile principale de la constellation du Grand Chien. Comme Sirius se lève et se couche avec le Soleil à la période des fortes chaleurs, entre le 22 juillet et le 22 août, le terme de canicula a été utilisé pour désigner les jours de grosses chaleurs qui se produisent généralement durant cette période. Il s’agit d’une métonymie, une figure par laquelle on exprime un concept (une grosse chaleur) au moyen d’un terme désignant un autre concept (une étoile). »

Le mot canicule s’est peu à peu répandu en français au sens de « très forte chaleur », son origine étant oubliée. D’aucuns établissent (à tort) un lien entre canicule et le latin calor (chaleur) à cause de leur première syllabe commune.

De la même façon, signale Alain Rey, le mot cagnard qui désigne un lieu ensoleillé et abrité du vent et par extension un soleil brûlant est emprunté à l’ancien provençal canha qui voulait dire chienne. Le mot a évolué peut-être d’abord avec le suffixe « -ale » au sens de « niche » puis, avec un nouveau changement de suffixe, au sens étendu de « endroit retiré, abri » en référence au goût des chiens pour les recoins.

Le terme canicule n’a pas d’équivalent en anglais. Le terme utilisé est l’expression « heat wave » (vague de chaleur). En italien, le mot « canicola » existe mais on emploie le plus souvent l’expression « ondata di caldo » (vague de chaleur). De même en espagnol, si le mot « canicula » est utilisé, on emploie surtout l’expression « ola de calor » (vague de chaleur).

La Femme Qui Marche avec /AFP.

Soyez le premier à commenter