plantes sauvages à ma table.

Plantes sauvages à ma table. Olivier Picard. Alternatives.

Loin de nous l’idée d’interpréter un remake d’Into the Wild, le film réalisé par Sean Penn et dont la fin tragique voit la mort du héros qui s’empoisonne en avalant des graines toxiques en Alaska…Non le livre d’Olivier Picard ( rien à voir avec les surgelés ! ) propose des recettes pour agrémenter les plantes sauvages que l’on trouve à portée de main en se promenant.

Des plantes que l’on connaît. ortie.Orties dont on fait du pain ou une pâte à tartiner sucrée avec des pois cassés. En recette sucrée, c’est son arôme de thé vert qui ressort. Autrement, mélangée à des pommes de terre écrasées, elle donne à la préparation un goût de poisson. Il faut savoir qu’une fois lavée, elle ne piqumélèze.e pratiquement plus. La salicorne qui niche près des marais salants ou des vases du littoral. Crue, elle apporte un côté frais et charnu. Cuite un côté fondant. Elle est délicieuse en gratin dauphinois revisité….

OLYMPUS DIGITAL CAMERADes plantes que l’on ne connaît pas. La criste-marine, plante du bord de mer également. On en trouve en Corse par exemple. Elle dégage selon l’auteur des arômes citronnées d’une subtilité rare. Fleurs, feuilles et fruits. Tout y est bon. On les consomme en salade. Ou plantes que l’on ne penserait pas à cuisiner comme les jeunes pousses des mélèzes, seul conifère à perdre ses aiguilles.

Outre les saveurs, il y a aussi les textures et les couleurs de ces plantes sur la table. Olivier Picard est un passionné du monde végétal. Il a travaillé à l’Arpège, l’établissement parisien étoilé d’Alain Passard mais se consacre aujourd’hui, à Terra Culinaria qui organise cours, sorties découvertes, et dîners à domicile.

On a envie désormais de se promener avec en poche « Plantes sauvages à ma table« . Olivier Picard. De la cueillette à l’assiette. Editions Alternatives. 13 euros 50.

 

Soyez le premier à commenter