Jean Puy. un peintre libre. à voir au musée du château des ducs de Wurtemberg de Montbéliard.

Jean Puy. Affiche. Musée des ducs de Montbéliard.
Mer à Belle-Ile. 1902.

Mer à Belle-Ile. 1902.

Il ne fut pas marin comme il le souhaitait mais Jean Puy consacra une bonne partie de sa vie d’artiste à peindre la mer.

 

 

Et surtout celle qu’il préférait en Bretagne.

 

 

 

Celui dont les toiles se vendaient plus chères que celles de Picasso en 1908 refusa ensuite, à l’instar de ses amis d’alors, de prendre le chemin de l’abstraction. Ce qui explique le relatif oubli à son égard aujourd’hui. Il fut libre.

 

 

 

Ambroise Vollard, le célèbre galériste,le fera connaître y compris à l’étranger où il diffusera son oeuvre. Il l’incitera à créer et Jean Puy ira jusqu’à réaliser de belles céramiques.

Hamac à St Alban. 1904.

Hamac à St Alban. 1904.

Fait-il réellement partie ou non du mouvement des « Fauves » ? On laissera ce débat aux spécialistes même si l’exposition du Musée du château des ducs de Wurtemberg de Montbéliard éclaire le débat rien qu’à en juger par son sous titre : « Plénitude d’un fauve ». Serge Gainsbourg, élève à l’Académie Montmartre où Jean Puy enseignait avec son ami Charles Camoin écrira : « j’avais pour professeur deux petits maîtres fauves pas dégueu…. »

Joies du plein air. L'étude en plein air. 1912

Joies du plein air. L’étude en plein air. 1912

Ami de Mâtisse, Derain, Marquet, Jean Puy participe lui aussi au Salon d’Automne en 1905 mais il n’expose pas dans la fameuse salle 7. Celle qui provoque l’ire de certains critiques dont Louis Vauxcelles, l’un des plus influents et qui ne comprit jamais les mouvements avant-gardistes mais à qui l’on doit les noms de fauvisme et cubisme.

La Pétronille. Années Fauves.1902.

La Pétronille. Années Fauves.1902.

Il faut dire que le peintre prend une certaine distance avec la violence des couleurs des toiles de ses camarades, même si lui aussi a recours à de larges aplats de couleurs pures et vives. Les Fauves revendiquent un art fondé sur l’instinct et séparent la couleur de sa référence à l’objet, afin d’accentuer l’expression. Ils ne veulent plus de la douceur de l’impressionnisme.

L’exposition du Musée des ducs de Wurtemberg est formidable. Elle regroupe 114 tableaux, exposés dans l’ordre chronologique et qui proviennent pour la plupart de collections privées. Elle montre le talent de Jean Puy qui a beaucoup évolué au fil des ans et jusqu’à sa disparition en 1960, loin du fauvisme et de ses couleurs vives.

les Baigneuses. Jean Puy. Musée des ducs. Montbéliard.Certaines de ses oeuvres pourraient choquer le visiteur… D’où le choix de la Directrice des Musées de Montbéliard, Aurélie Voltz, de tronquer le tableau de l’affiche.

 

Intitulé  » les Baigneuses » il attire le regard, et étonne certes. Il ajoute à la complexité du personnage et à son anticonformisme que perçoivent fort bien les visiteurs.

 

Comparez le visuel en une et celui-ci et cherchez l’erreur !

 

Musée du château des ducs de Wurtemberg. Montbéliard jusqu’au  18 septembre.

Catalogue très agréable 15 Euros.

Soyez le premier à commenter