pollution plastique : 30 ans après, elle retrouve sa cassette perdue dans l’Atlantique. mandy barker.

téléchargement (5)

Il y a près de 30 ans, Stella Wedell passe des vacances en Espagne, entre la Catalogne et l’île de Majorque. Au moment de faire ses valises pour rentrer en Allemagne, elle réalise qu’elle a perdu la cassette de musique qu’elle adore et qu’elle écoute sur son baladeur.

L’épisode, elle s’en souvient et elle conserve le CD original.

Alors imaginez sa surprise quand  en fin d’année dernière, elle trouve dans une exposition organisée à Stockholm, une liste de chansons très similaire à celle de sa cassette perdue.

« Je l’ai comparée au CD original de 1993. C’est  exactement la même playlist. Qu’une cassette perdue il y a plus de 20 ans puisse être retrouvée est tout simplement incroyable ». Cerise sur le gâteau : la cassette restaurée, on peut y retrouver parfaitement audibles les tubes d’alors.

Mais comment cette cassette s’est-elle retrouvée là, en Suède, pratiquement intacte ?

L’exposition en question est consacrée à la pollution au plastique des océans. Ce thème inspire une artiste britannique Mandy Barker qui a trouvé  la cassette en 2017 sur une plage de Fuerteventura, une des îles des Canaries, au large du Maroc. Soit à plus de 2 500 km du lieu supposé de la perte.

Qu’elle ait été perdue dans une station côtière catalane ou à Majorque, la cassette a voyagé pour parvenir jusqu’à Fuerteventura. Regardez sur une carte, c’est incroyable ! 

L’artiste s’est renseignée auprès de spécialistes de biologie marine pour vérifier qu’il était possible qu’un objet résiste à un séjour aussi long dans la mer.

Pour un scientifique de l’université de Plymouth, qui a mené l’enquête, « l’histoire est incroyable et symbolique de la pollution au plastique. Il est très difficile de déterminer combien de temps la cassette est restée dans l’eau, mais le fait qu’elle en soit sortie intacte montre la durabilité du plastique et la menace qu’il représente pour l’environnement marin ».

La Femme Qui Marche avec / le Dauphiné Libéré.

Soyez le premier à commenter