les eaux alcoolisées font un tabac aux USA. white claw.

eau alcoolisée. La Femme Qui Marche. White Claw

Il fallait y penser ! De l‘eau pétillante alcoolisée ! Elle fait fureur aux Etats-Unis. Sûr que l’on va la voir débarquer en France ! Pour notre bien ?

Les jeunes l’ont adoptée dans l’espoir qu’elle pèse moins sur leur ligne que la bière ou le vin. Les ventes vont augmenter de 200 % cette année. La marque la plus à la mode s’appelle White claw.

Ces boissons gazeuses alcoolisées, le plus souvent vendues en canettes, contiennent de l’alcool à cinq degrés, obtenu à partir de sucres fermentés ou de malt, et sont souvent aromatisées. Le goût va de la cerise à la mangue.

Cet été, la White Claw  était partout: dans les parcs, sur les plages, dans les soirées entre amis ou dans les stades de base-ball. Le groupe Mark Anthony Brands qui la produit affirme qu’il détient 61% du marché. Au début du mois, un vent de panique a même soufflé sur New York quand des commerces ont fait état de pénuries, forçant l’entreprise à redoubler d’efforts pour satisfaire la demande.

Truly, un de ses concurrents, a également vu ses ventes s’envoler de 163% au deuxième trimestre, selon une étude du cabinet Macquarie.

Danger pour la bière ? –

Hannah Stempler, travaille à la télévision :

« Je me suis convertie à l’eau pétillante aloccolisée car je suis soucieuse de ma santé.(?) Une canette de White Claw contient 100 calories et deux grammes maximum de sucre, contre 140 calories en moyenne pour une bière et cinq fois plus de sucre ».

Mais c’est un influencer sur Youtube, Trevor Wallace, qui a donné le dernier coup de pouce à cette boisson lancée en 2016. En juin, le comédien a posté une vidéo parodiant les buveurs de White Claw qui est devenue virale, avec 2,5 millions de vues en deux mois et de nombreux détournements sur les réseaux sociaux.

Selon les analystes, cette mode secoue le marché des boissons alcoolisées avec des ventes en baisse pour les fabricants de bière.

Ces derniers sont toutefois présents sur ce segment, même si leurs produits ne parviennent pas pour l’instant à rivaliser avec la White Claw ou la Truly.

– « Drogue » –

Aaron White de l’Institut national sur l’alcoolisme met en garde : Si ces eaux sont moins caloriques, elles n’en restent pas moins alcoolisées, et gare au risque de dépendance. Il faut vraiment être spécialiste pour en arriver à cette conclusion !

« L’alcool est une drogue » quelle que soit la manière de le consommer et je m’inquiète que la marque Four Loko prévoie de distribuer une de ces eaux avec 14% d’alcool.

D’autres boissons alcoolisées ont fait l’objet d’un engouement similaire par le passé avant de s’effacer, comme les mélanges de vin et de jus de fruits des années 80 ou le Zima, à base de malt dans les années 90. Mais Rob Fink, un New-Yorkais de 29 ans, pense que les eaux alcoolisées vont perdurer aux côtés de la bière et du vin. « Il y a de la place pour toutes ces boissons »..

La Femme Qui Marche avec /AFP.

Soyez le premier à commenter