Nous, les Teixeira, boulangers parisiens de père en fils

portrait teixeira

D’emblée, on voit que l’on a affaire à deux fortes têtes. 16 ans après Papa, Antonio, 24 ans seulement, remporte le prix de la meilleure baguette tradition parisienne. Et sans sensiblerie, c’est vraiment charmant et émouvant de les voir côte à côte.

Antonio Teixera tient à mettre les points sur les i. Son père ne lui a pas fait de cadeau et il le remercie. Contrairement aux apparences, la boulangerie, il est tombé dedans un peu par hasard. Lui souhaitait, comme son frère, se consacrer à la pâtisserie mais, à l’Ecole Ferrandi où Papa l’a inscrit cette année- là, il ne restait que des places en boulange. Elève à Ferrandi, il n’a pas aimé qu’on l’appelle le Portugais. Il en garde une certaine rancoeur qui lui a sûrement donné de la niaque.

Ce qui le guide maintenant, c’est l’amour de son métier.  “J’ai eu beaucoup de chance car un ami de mon père m’a fait entièrement confiance au sortir de mon apprentissage : il m’a confié une boulangerie et j’ai tout géré de A à Z « .

Aujourd’hui, père et fils cuisent leur pain dans le même four de la boulangerie familiale du 60 Boulevard Brune dans le XIV ème arrondissement de Paris. En plus de la notoriété que lui rapportera ce prix, doté de 4000 euros (les parisiens et les touristes viennent de loin goûter la baguette et se faire photographier en compagnie du boulanger) , “ Aux Délices du Palais ” fournira les cuisines de l’Élysée pendant un an.

Photo Olivier Gondard.

 

 

Soyez le premier à commenter