sommet trump kim jong-un. singapour. le numéro un nord coréeen apporte ses wc ?

téléchargement (8)

Nous sommes donc à quelques heures de la rencontre historique entre Donald Trump et Kim Jong-Un à Singapour. Et l’on connaît les manies du numéro un nord-coréen lorsqu’il voyage et qu’il se montre en public.

On peut donc parier qu’il ne se départira pas de sa garde très rapprochée, une dizaine de gardes du corps sélectionnés notamment pour leur maîtrise des arts martiaux et et leurs capacités de tireur d’élite.

On lui emportera sa machine à nouilles pour qu’il puisse déguster du naengmyeon, une soupe traditionnelle à base de nouilles faites de farine de sarrasin et ses toilettes personnelles.

© epa.

Pas question en effet pour Kim Jong-Un d’utiliser des toilettes publiques.

Lee Yun-keol, un ancien membre de sa garde rapprochée au Post.

« Il utilise uniquement sa « toilette personnelle » qu’il emmène à chacun de ses déplacements ». Rien à voir pourtant avec l’hygiène. « Plutôt que d’utiliser des toilettes publiques, le chef de la Corée du Nord a une toilette personnelle qui le suit quand il voyage. Les excréments du leader contiennent des informations sur son état de santé, il n’est donc pas question de les laisser n’importe où ».

Et il a raison. Vieille stratégie militaire ! On peut trouver dans les fèces toutes sortes d’information !

Dans « Où sont les toilettes » publié chez Ramsay en 1990, voilà ce que j’écris page 121 à propos des latrines installées par les militaires en temps de guerre.

Avant de partir, et après chaulage, les militaires comblent les trous qui seront signalés par un panneau qui indique le nom de l’unité, la durée du camp et l’usage des fosses pour éviter à d’autres compagnies de se faire piéger. Mais ces fosses servent à l’ennemi qui y puise une mine de renseignements.

Au cours de la seconde guerre mondiale, les Américains ont battu les japonais à Guadalcanal, grâce à une erreur d’appréciation des principes fondamentaux de la défécation à travers les âges et les sociétés ! Leurs espions ont surestimé le nombre de soldats japonais. Ils ont considéré que le volume moyen des excréments quotidien d’un nippon s’élevait à cent grammes alors qu’il atteignait en réalité quatre cents grammes. Du coup, ils envoyèrent beaucoup plus de soldats que nécessaire et enlevèrent l’île….

Dont acte !

Petite Devinette : pourquoi appelle-t-on ce sommet le sommet des coiffeurs ?

 

 

Soyez le premier à commenter