confinement : fruits et légumes augmentent.

téléchargement (6)

Voilà ce que je lis sur le site Atabula.

Cloîtrés chez eux, les Français semblent avoir cédé à la panique.

Selon l’IRI BCG, leurs dépenses auraient augmenté de 37% par rapport au mois de mars 2019. Une tendance qui se dégage aussi aux États-Unis (+57%) et au Royaume-Uni (+23%) et qui traduit un changement de comportement des consommateurs.

La flambée des prix est aussi en partie responsable de ce phénomène puisque les prix des fruits et légumes auraient subi des hausses ponctuelles de 20 à 30%.

La DGCCRF veille tout de même et devrait permettre de maintenir des tarifs raisonnables.

L’huile, les céréales, la viande et les produits laitiers semblent quant à eux être les grands oubliés puisque leurs tarifs sont en baisse, révélait en fin de semaine dernière l’indice FAO mensuel des prix des produits alimentaires.

Chloé V. confirme: »100 euros de fruits et légumes pour une semaine. Nous sommes trois avec notre petit garçon d’un an.Du jamais vu » Je vérifie mais a priori elle n’a pas changé d’enseigne.

Souce BFMTV.

Pourtant d’après certains spécialistes de la grande distribution, les prix n’ont globalement pas augmenté dans les rayons depuis le début du confinement. Le ticket moyen des Français augmente parce qu’ils achètent davantage, n’ont pas forcément le choix entre plusieurs marques plus ou moins chères, et privilégient les petites surfaces pour faire leurs courses.

Alors pour éviter d’avoir l’air de surfer sur la crise sanitaire, certains distributeurs se sont engagés à bloquer les prix de leurs produits, comme Intermarché et Leclerc.

Le premier va geler le prix de 10.000 produits dans ses rayons jusqu’au 15 mai, a fait savoir le groupement des commerçants indépendants samedi. Ce qui représente à peu près les deux tiers de son assortiment selon LSA.

En rayon, les prix bloqués se retrouveront aussi bien sur les marques de distributeurs d’Intermarché que sur des grandes marques. En revanche, les rayons traditionnels (oeufs, lait, beurre) et les produits déjà en promotion sont exclus du blocage.

Quoiqu’il en soit consommez plutôt des asperges très accessibles en ce moment que des carottes qui augmentent de façon significative parfois car la saison d’hiver se termine.

Soyez le premier à commenter