confinement. sport ou exercice physique sur la voie publique ?

téléchargement (2)

7 avril :

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner demande aux préfets « d’examiner au cas par cas », la « nécessité de durcir les mesures » en cas de « relâchement » dans le confinement, selon Beauvau.

« Là où des signes de laisser-aller se feraient jour et où ces règles viendraient à être contournées », le ministre demande aux préfets de prendre, « en lien avec les maires, les mesures qui s’imposent, notamment de limitation de la pratique sportive individuelle, pour assurer un respect strict du confinement ». Qui peut ‘expliquer ce que cela veut dire ?

“Dimanche 29 mars : 17h45, Pierre F. entre à pied dans le Champ- de-Mars à 100 m de la Tour Eiffel, quand 3 policiers municipaux lui demandent  son autorisation de déplacement dérogatoire. Il l’a en poche. L’un d’entre eux vérifie la distance avec son domicile, et lui fait remarquer qu’il s’en trouve à plus d’un km (1,2km), l’autre lui disant que cet espace est réservé aux riverains et aux sportifs. Pierre fait remarquer qu’il porte des chaussures de sport et se voit répondre qu’il n’est pas en tenue de sport. « Pour économiser 135€ », dit-il, « j’ai baissé la tête et me suis engagé à rentrer immédiatement chez moi. Ce que j’ai fait”.

Sophie R., quelques jours après l’instauration du confinement, marche dans l’espace piéton aménagé en bordure de Seine, au bas de la colline de Meudon. Un policier municipal lui demande son autorisation et sa carte d’identité qu’elle montre. Elle est « dans les clous ! » Mais il lui intime l’ordre de rentrer chez elle au prétexte qu’elle marche et ne court pas ! Elle fait remarquer que l’imprimé officiel autorise une heure de sortie pour exercice physique. Il n’en démordra pas. Elle préférera ne pas insister. Elle rentrera chez elle….
Tout règlement est matière à interprétation, on le sait. Et chacun voit midi à sa porte, on le sait aussi.
 
Le Champ-de-Mars réservé aux sportifs en tenue de sport, pourquoi pas ?
Mais sur internet, on ne trouve aucune allusion à cet état de fait. Il a été simplement interdit d’accès à tous le week-end du 20 mars dernier.  Où le policier parisien est-il allé chercher cela ? Où celui de Meudon peut-il exiger que quelqu’un court quand  l’autorisation de sortie prévoit une heure d’activité physique ou de promenade ?
Et d’ailleurs, où placer le curseur ?
Quelle différence existe-t-il entre sport et activité physique et exercice physique et que recommander en période de confinement ?
Qui peut m’expliquer ?
Voilà ce que stipule l’autorisation de déplacement dérogatoire :
« Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec
d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ».
Et voilà comment L’OMS définit l’activité physique : tout mouvement corporel produit par les muscles qui requiert une dépense d’énergie – ce qui comprend les mouvements effectués en travaillant, en jouant, en accomplissant les tâches ménagères, en se déplaçant et pendant les activités de loisirs. Le terme «activité physique» ne doit pas être confondu avec l’expression «faire de l’exercice», qui est une sous-catégorie de l’activité physique plus délibérée, structurée, répétitive, et qui vise à améliorer ou à entretenir un ou plusieurs aspects de la condition physique. Que le niveau d’intensité soit modéré ou plus fort, l’activité physique comporte des bienfaits pour la santé.
Et le sport ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter