addiction au sport, addiction à l’alcool ?

jogging

Qu’on se le dise ! Les « accros » au sport ont trois fois plus souvent des problèmes d’alcool que les non « accros »

L’Observatoire 2016 « Les Français et l’alcool », a analysé la relation entre l’activité physique et la consommation d’alcool*. Elle montre qu’il existe une relation entre l’addiction au sport** et une consommation problématique d’alcool.

Professeur Philip Gorwood, président du comité scientifique de la Fondation :

« Les addictions sont extraordinairement comorbides, c’est-à-dire facilement associées. L’association sport et alcool est intuitivement peu compatible, on serait donc plutôt en présence d’une consommation excessive de type  » 3ème mi-temps » » », avec des facteurs de risque commun aux deux addictions.

Que faut- il en déduire ?

Les autres résultats montrent que les connaissances pratiques essentielles à la maîtrise de sa consommation restent encore mal connues par les Français (équivalence en teneur d’alcool entre les différentes boissons alcoolisées, repères de consommation problématique).

Mais les Français sont plus prudents lorsqu’ils ont bu : la pratique du conducteur désigné (SAM) est adoptée systématiquement par 6 personnes sur 10 en voiture. Et plus de 7 sur 10 recommanderaient à une femme enceinte de ne pas boire une goutte .
** Appelée aussi « bigorexie » l’addiction au sport est reconnue comme une maladie depuis septembre 2011 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Soyez le premier à commenter