cuba : des chiens renifleurs d’euros.

cuba. Chiens renifleurs

Zulia renifle tout autour de la Lada et n’hésite pas longtemps : entre deux portières se trouve l’échantillon de billets d’euros, caché par un expert français venu à Cuba former une vingtaine de chiens des forces de l’ordre à la détection d’argent.

Au total, 24 chiens des douanes, mais aussi de la police, de la brigade spécialisée et de la brigade criminelle cubaines, apprennent comme elle, pendant une semaine, à reconnaître l’odeur des billets de banque au Centre de dressage canin de Boyeros, dans la banlieue de La Havane.

Il s’agit de lutter dans les Caraïbes contre le blanchiment d’argent, le trafic de drogue, et leurs effets négatifs dans des îles françaises comme la Guadeloupe ou la Martinique.

David Berceau, expert cynophile de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) de Paris.

Ces chiens, de race Springer Spaniel (ou Springer anglais), réputée très efficace dans la détection d’odeurs, « n’avaient pas dans leur mémoire olfactive celle des billets », un mélange d’odeurs d’encre et de papier. 

« La recherche est principalement basée sur le jeu ».

D’abord le maître-chien fait le tour du véhicule où ont été cachés les billets, « donc le chien doit dans sa tête imaginer que le maître est en train de dissimuler sa balle de tennis, ou quel que soit le jouet ». Fini de croire que l’argent n’a pas d’odeur : « les billets de 5 euros vont sentir beaucoup plus fort que les billets de 500 euros, par exemple, mais le chien doit être à même de retrouver toutes les coupures, donc c’est pour ça qu’on travaille sur toutes les coupures, on ne va pas travailler que sur du 5 euros, qui va être un peu plus facile ».

Dans ses bagages, David Berceau emporte donc des billets de 5, 10, 20, 50, 100, 200 et 500 euros réduits en confettis, d’autres coupés en deux, le tout gentiment fourni par la Banque de France.Une fois formés à la détection d’euros, les chiens peuvent aussi retrouver des dollars américains et canadiens, même si leur odeur est légèrement différente.

Certains chiens grattent par terre pour signifier qu’ils ont trouvé de l’argent caché. D’autres réagissent différemment en s’asseyant ou en aboyant.

Point d’orgue de cette semaine d’apprentissage : la France a offert à Cuba trois chiots de la race Springer Spaniel. Sniper, Search et Sniffer vont servir de reproducteurs.

Soyez le premier à commenter