les handicapés sont à la mode dans les défilés.

madeline. trisomique. défilé New York.

Se sont-ils donné le mot ? Qui a dit que les créateurs de mode véhiculaient une fausse idée de la femme désincarnée, lisse et  filiforme ? New York a donné le la en faisant défiler Madeline Stuart, une jeune australienne trisomique de 18 ans pour un collectif de jeunes créateurs italiens, FTL Moda.

 

Elle n’est pas la première trisomique à monter sur un podium à New York.

L’actrice américaine Jamie Brewer l’a précédée, en début d’année. Mais sa mère y voit la confirmation que le monde de la mode s’ouvre à la diversité. Elle s’exprime à la place de sa fille que l’on a du mal à comprendre les premières fois où on la rencontre : « C’est une plateforme fantastique pour faire passer nos idées sur l’intégration et le handicap ».  » Madeline, jeune fille rousse au regard pétillant, semble dans son élément.  « Elle aime être au centre de l’attention, que les gens la remarquent et se voit comme quelqu’un de cool ».

Le destin de Madeline a basculé lorsqu’elle a mis  en ligne des images la montrant à la façon de photos de mode. Elles ont rapidement fait le tour du monde et lui ont attiré près d’un demi million d’abonnés sur Facebook. Handicapés ou pas ? On ne le sait pas. Rapidement, surfant sur ce succès, des marques se sont intéressées à elle. La jeune société américaine EverMaya a donné son nom à un sac à main. Le produit des ventes est reversé à une association. Elle est aussi devenue l’ambassadrice d’une petite marque californienne de cosmétiques, Glossigirl.

Pour promouvoir encore davantage la diversité, FTL Moda a également convié une jeune vendeuse de voitures du New Jersey Rebekah Marine, née sans avant-bras droit, et qui se dit fière d’être appelée « mannequin bionique » parce qu’elle porte une prothèse mécanique.  Rebekah rêvait de devenir mannequin et a fréquenté avec sa maman les castings et les séances photos lorsqu’elle était enfant. Sans succès.

Rébékah Marine.

Rébékah Marine.

« Le milieu de la mode a fait beaucoup de chemin », dit-elle à l’AFP.  « Beaucoup de marques hésitent à faire défiler des mannequins qui ne font pas forcément 1,70 mètres et ne sont pas minces, blondes, avec les yeux bleus. C’est un défi, mais il y a du progrès et c’est génial de faire partie de ce mouvement. »

Défilé PTT 2014

Défilé PTT 2014

Paris emboîte le pas pour la Fashion week. Une quinzaine de fashionistas naines venues des 4 coins du monde sont conviées le 2 octobre au ministère de la Culture. Un nouveau défilé des ptt avec des filles qui mesurent moins d’1 m 30. But ? Renverser les diktats discriminants de beauté et donner l’opportunité aux personnes de petites tailles d’apporter une perspective innovante dans la mode.

Vraiment cool et ouvert le milieu de la mode ? 

Soyez le premier à commenter