Tous au restaurant et au bistrot mardi soir.

Peace tous au bistrot

Le guide gastronomique Fooding appelle les Français à sortir dans les CAFES et les RESTAURANTS mardi soir, lançant le slogan « #îtousaubistrot » sur les réseaux sociaux, en réaction aux attentats parisiens. »En soutien à l’initiative spontanée de restaurateurs, brasseurs et cafetiers français – parmi lesquels certains observeront une minute de silence mardi à 21 heures, dans leur établissement -, le Guide Fooding invite tous les Français qui le peuvent, à investir les restaurants, bistrots, bars, cafés et brasseries du coin, mardi soir ».

Le logo de l’opération reprend le dessin de « Peace for Paris », une Tour Eiffel dans un rond noir, réalisé par le graphiste Jean Jullien, qui se transforme pour l’occasion en assiette, entourée d’un couteau et d’une fourchette.

L’initiative est destinée à « rendre hommage aux victimes des attentats, soutenir les professionnels de la restauration et de l’entertainment, mortellement ciblés », et « pour que ce qui fait Paris, la France, ne soit pas à son tour trahi par nos peurs ».

« Des restaurateurs ont appelé le Fooding, on a décidé de leur servir de caisse de résonance et de les aider », explique le fondateur du guide.  Il faut rallumer les lumières ».

On était tout juste en train de s’en remettre, avec des mois d’octobre, de novembre et de décembre qui avaient les clignotants au vert.

Il s’agit d’aider ces établissements. Depuis 3 jours en effet, les hôtels enregistrent des annulations « conséquentes » pour les deux ou trois mois à venir. Didier Le Calvez, PDG du du Bristol et président de l’Umih Prestige, prévoit des mois difficiles, comme cela a été le cas après les attentats de janvier. De son côté, des brasseries parisiennes comme La Coupole et Bofinger, enregistrent  « 50% d’annulations » . Annulations également pour les traiteurs et ceux qui organisent des réceptions.

A Paris, le salon des maires de France qui devait se tenir à partir de demain n’aura pas lieu. Catastrophique pour le secteur hôtelier, ce qui aura plus d’impact que la COP21″, la conférence sur le climat dont l’ampleur va être réduite, ajoute Roland Héguy, président de l’Umih, principale organisation patronale de l’hôtellerie-restauration.

Ce syndicat, qui compte parmi ses adhérents Le Petit Cambodge, l’une des cibles des terroristes,a mis en place un « comité de fonds d’action sociale en soutien aux cafés et restaurants visés par les attentats ».

Source AFP

Soyez le premier à commenter