urine de vache en Inde et cacatov à caracas.

vaches

A Caracas, après cinq semaines de manifestations contre le président Nicolas Maduro, les opposants ont troqué leurs  cocktails Molotov contre des bombes d’excréments baptisées « cacatov ». (« puputov » en espagnol),

Depuis le 1er avril, des incidents entre opposants et forces de l’ordre ont éclaté alors que la marche des antichavistes (du nom du défunt président Hugo Chavez, 1999-2013) tente de rejoindre le centre-ville, considéré comme un bastion du pouvoir. Un groupe de jeunes gens au visage masqué, en première ligne de la manifestation, a envoyé ces projectiles sur les camions de la garde bolivarienne qui a déployé ses canons à eau sur l’autoroute qui mène à la ville. L’un des manifestants portait un panneau où le visage du chef de l’Etat repose sur un tas d’excréments.

La mode des cocktails « cacatov » déjà utilisés le week-end dernier lors d’une manifestation à Los Teques, en périphérie de Caracas, s’est répandue sur les réseaux sociaux.  La Femme Qui Marche avec /AFP.

En Inde c’est à des fins pacifiques que l’on utilise l’urine de vache. Courrier International se fait l’écho du site indien « Scroll » qui relate l’affaire avec humour. En bouteille ou au verre, pure ou sucrée, l’urine de vache est partout ! Après leur victoire aux élections régionales dans l’Uttar Pradesch, les nationalistes hindoux ont fait fermer des abattoirs au nom de la défense de la vache, considérée comme sacrée. Du coup, le marketing s’est emparé de l’urine de l’animal censée guérir le diabète, le cancer, l’asthme et la lèpre… Elle permettrait même aux gays de devenir hétérosexuels ! Sur Amazon, la bouteille d’un demi litre atteint les 85 roupies, l’équivalent d’1 euro 23, un prix élevé pour la majorité des Indiens !

Voilà s’il le fallait la preuve que rien se perd rien ne se créé !

Soyez le premier à commenter