des méduses d’eau douce. poitou. monterey

images (1)

Les méduses d’eau douce, ça existe !

On a pu en voir fin juillet, dans un ancien bras de la Vonne, à Jazeneuil dans la Vienne.

D’après France bleu Poitou, le propriétaire d’un ancien moulin n’en est pas encore revenu. Pas plus grosses qu’une pièce de deux euros, elles pullulaient dans la rivière….

D’après les relevés des naturalistes, le phénomène  n’a été observé que deux fois dans le Poitou, dans les années 1990. Mais , le phénomène n’a rien d’exceptionnel dans certaines régions françaises comme dans l’est .

Ces méduses d’eau douces se forment à partir de polypes « qui sont probablement au fond de l’eau ». Avec une eau à plus de 25 degrés, , ces petits tubes microscopiques se transforment en méduse. C’est vers 14/15 degrés qu’elles meurent dans l’eau ». Elles ressemblent à celles que l’on voit sur les côtes, mais en revanche, elles ne sont ni urticantes ni dangereuses.

téléchargement (6)

Des méduses, je m’attendais à en voir à Pyla sur mer et sur la plage de la Maloune, notamment, au bout de l’avenue des Figuiers comme il m’est arrivé d’en voir. Ici en général, elles sont énormes.

Si comme moi, vous aimez voir des méduses….de loin ou derrière une vitre, il faut vous rendre à l’aquarium de Monterey, en Californie, au sud de San Francisco. Monterey, la ville de John Steinbeck.

Un aquarium perché au dessus de l’océan.  Son bassin à varech a été l’un des premiers au monde. Près de 8 000 litres d’eau y circulent chaque minute afin de recréer les courants naturels.

Des méduses, vous en verrez de toutes les couleurs, de toutes les formes, et de toutes les tailles. Certaines, la tête en bas, ont perdu le sens de la gravité. D’autres tuent leurs proies avec leurs tentacules pourvues de centaines de petites cellules piquantes.

Le prix de l’entrée est onéreux mais le spectacle à nul autre pareil.

 Monterey Bay Aquarium
886 Cannery Row
Monterey, CA 93940

 831 648 4800
 MontereyBayAquarium.org
 Billet coupe file
 Visitez cette attraction grâce à City Pass

 

Soyez le premier à commenter