ouistreham. halle aux poissons.

ouistreham-etalage

Samedi matin à Ouistreham, dans le Calvados en Normandie. En venant de Cabourg en voiture, on passe, avant d’arriver, devant le célèbre Pegasus Bridge. Pont Pégase est le nom qu’a reçu le pont de Bénouville, après les opérations du 6 juin 1944, en l’honneur des parachutistes britanniques, dont le cheval ailé Pégase était l’emblème. Sa prise de contrôle par des commandos britanniques arrivés de nuit par planeurs est un des hauts-faits du débarquement.

Ouistreham. La halle aux poissons est l’un des endroits incontournables de la ville pour qui veut acheter très frais, du poisson, des crustacés ou aujourd’hui des coquilles Saint Jacques.

Crédit photo : Héléna Höjenberg.

Crédit photo : Héléna Höjenberg.

Bien sûr en ce samedi 31 décembre, les prix ne sont pas forcément bon marché. C’est de bonne guerre. Mais les étals sont magnifiques. Le ciel est bleu, sans un nuage mais il fait un froid glacial. Peu importe.

 

Crédit photo : Héléna Höjenberg.

Crédit photo : Héléna Höjenberg.

Crédit photo : Héléna Höjenberg.

Crédit photo : Héléna Höjenberg.

Située en plein coeur du port de pêche, la halle aux poissons a été construite en 1992 par l’architecte Bienvenu.

Raie. Crédit photo : Héléna Höjenberg.

Raie. Crédit photo : Héléna Höjenberg.

Regroupées sous un toit en forme de vagues, 24 étals proposent la pêche des marins le matin même.

Crédit photo : Héléna Höjenberg.

Crédit photo : Héléna Höjenberg.

Les clients n’hésitent pas à venir de loin… Et les Parisiens n’oublient pas leur glacière….

Crédit photo : Héléna Höjenberg.

Crédit photo : Héléna Höjenberg.

Halle aux poissons, sur le port de Ouistreham, place Charles-de-Gaulle. De 8 h, jusqu’à épuisement des stocks.

Soyez le premier à commenter