écharpe retard de train. munich

credit-twitter-sara-weber-1547139840

A vos aiguilles ! Si vous prenez le train régulièrement, faites comme elle.

Dans la banlieue de Munich, une Allemande qui adore tricoter a réalisé une oeuvre d’art engagée  de son passe temps favori : elle a mis en musique, avec ses aiguilles, les retards du train qu’elle prend tous les jours.

Cela donne l’écharpe que vous voyez, surnommée ‘Retard de train’, devenue une star sur les réseaux sociaux, « soit deux rangées par jour, du gris pour les retards de moins de 5 minutes, (ndlr : moi je vois plutôt du bleu foncé pas vous?) du rose pour ceux de 5 à 30 minutes et du rouge pour les plus de 30 minutes ».

Sa fille, Sara Weber, journaliste, a eu le nez creux. C’est elle qui a raconté l’histoire de cette écharpe sur Twitter.

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter
Meine Mutter ist Pendlerin im Münchner Umland. Und begeisterte Strickerin. 2018 hat sie einen « Bahn-Verspätungsschal » gestrickt. Pro Tag zwei Reihen: Grau bei unter 5 Minuten, rosa bei 5 bis 30 Minuten Verspätung, rot bei Verspätung auf beiden Fahrten oder einmal über 30 Minuten.

« Au printemps, tout allait bien. Il y avait beaucoup de gris et de rose. l’été, tout a été rouge à cause d’un remplacement de rails qui a duré toutes les vacances Au lieu de  40 minutes de trajet, elle en a eu pour un peu moins de deux heures, tous les jours, pendant 6 semaines et demi ».

« Elle espérait que le trafic s’améliorerait d’ici la fin de l’année. Mais le rouge a continué à dominer. Défauts de portes, perturbations, retard de trains….. Huit pelotes de laines se sont entrecroisées. La moitié seulement était grise. Son billet MMV inclus dans son abonnement mensuel lui coûte plus de 175 euros par mois ».

Soyez le premier à commenter