clemenceau. sans é. président du conseil le 12 novembre 1917.

Clemenceau

Il y a tout juste 100 ans, à 76 ans, Georges Clemenceau redevenait président du Conseil. Et il résumera en ces termes son programme à l’Assemblée Nationale :  »

« Vous voulez la paix ? Moi aussi. Il serait criminel d’avoir une autre pensée. Mais ce n’est pas en bêlant la paix qu’on fait taire le militarisme prussien. Ma politique étrangère et ma politique intérieure, c’est tout un. Politique intérieure ? Je fais la guerre. Politique étrangère ? Je fais la guerre. Je fais toujours la guerre. »

Il ajoute alors : « Celui qui peut moralement tenir le plus longtemps est le vainqueur » Churchill  a ainsi dit de lui : « Dans la mesure où un simple mortel peut incarner un grand pays, Georges Clemenceau a été la France ».

Georges Clemenceau dont on dit qu’il n’ouvrait pas le courrier qui lui était adressé lorsque l’expéditeur mettait un é à Clemenceau. D’où viendrait la méprise ? De l’officier d’état civil dont on peut penser qu’il l’ a écrit comme il se prononçait en mettant un accent sur le e . Mais certains vont jusqu’à affirmer que son nom se prononce Clemenceau. A qui se fier ?

Lorsque l’on téléphone au musée de sa maison et des jardins de Saint Vincent sur Jard en Vendée, la voix du répondeur prononce le é en expliquant qu’il ouvrira au public le 18 Novembre. (Renseignements : 02 51 33 40 32). Située sur la côte atlantique, entre Les Sables-dOlonne et La Rochelle, elle borde la Forêt domaniale de Longeville au niveau du débouché dans l’océan de la rivière du Goulet.

Aujourd’hui, Georges Clemenceau ne serait pas en odeur de sainteté auprès des femmes. Il s’est conduit de façon ignoble avec la sienne. Voilà comment Wikipédia le raconte.

Sa femme ayant une liaison avec son jeune secrétaire précepteur des enfants, il fait constater l’adultère et l’envoie brutalement quinze jours dans la prison Saint-Lazare pour adultère. (Alors qu’il a eu lui-même de nombreuses liaisons féminines, on lui en attribue environ 800 !!!!!!!) . Il obtient le divorce, avant de la renvoyer brutalement aux États-Unis avec un billet de troisième classe, ayant obtenu qu’elle perde la garde de ses enfants et la nationalité française.

Revenue vivre en France, mais restée très perturbée par ces déboires conjugaux, l’ex-Madame Georges Clemenceau meurt seule, le 13 septembre 1922, dans son appartement parisien. Et c’est ainsi  que Clemenceau l’annonce à son frère Albert : « Ton ex-belle-sœur a fini de souffrir. Aucun de ses enfants n’était là. Un rideau à tirer. » (lettre du 27 septembre 1922 dans sa Correspondance 1858-1929p. 639).

Soyez le premier à commenter