les jeuniors et les jeuniors sexygénaires : vous connaissez ?

seniors

Il va falloir que la SNCF notamment s’y mette ! Depuis longtemps, on ne dit plus jamais les vieux, ni même les personnes âgées.

Et c’est vrai que  lorsque l’on a une soixantaine d’années et même plus, on peut encore, (pas tous les matins!), se sentir jeunes…Mais voilà que certains ont inventé un mot dont je prends connaissance pour la première fois  : les jeuniors….

Il en faut de l’imagination : jeuniors pour les jeunes seniors de 60 à 75 ans ! Un phénomène de société. Encore que je doute que l’on se sente aussi bien à 75 qu’à 60, mais ils ont les mêmes attentes….Une contraction qui désigne une «génération en rupture, introvertie sur elle-même mais extravertie sur le monde, ayant une parfaite connaissance du marché et vivant cette période de 60 à 75 ans comme un épanouissement personnel». (Sébastien Dubois, directeur associé de Co-Meet).

Un certain droit à l’égoïsme. « On aime bien jouer aux grands-parents mais on adore aussi être libres ». « «Ils comparent, cherchent la meilleure offre, mais de façon responsable. « Ils veulent trouver un sens dans la consommation ». « Ils veulent vieillir en beauté » 

Pour Éléonore Salviat, directrice marketing international chez Clarins : 

«Cette génération aime séduire et joue à fond le côté sexygénaire assumé à la Fanny Ardant, Catherine Deneuve ou Isabelle Hupert.»

Que je suis contente d’avoir appris que je suis une jeunior sexygénaire ! Ca vous transforme une vie.

La Femme Qui Marche avec / stratégies.fr

 

 

 

 

.

Soyez le premier à commenter