mad : nouveau nom du musée des arts décoratifs à paris.

MAD. Musée des Arts décoratifs.

Ne m’appelez plus jamais le « Musée des Arts décoratifs, ou des Arts déco. » (1)

Enfin, vous ferez comme vous voulez .  Mais il est rebaptisé. Désormais, il s’appelle  MAD :  » un nom qui évoque en même temps le champ sémantique « Mode, Arts, Design » et  l’acronyme « Musée des Arts Décoratifs » ».

Sa devise originelle «le beau dans l’utile» datait de 1884. Sa phrase de signature devient: « le musée fou d’objets », expression d’une passion pour l’objet qui, dans le champ des métiers d’arts, de la mode, des arts appliqués et de la création industrielle, est au cœur de la vie de l’institution ».

MAD, cela change tout ?  Le musée souhaite ainsi « accroître sa visibilité » auprès des ses visiteurs français et étrangers.

A qui doit-on MAD ?

A l’agence de communication BETC , qui a « accepté  » explique le communiqué de presse « d’accompagner » le musée dans la recherche d’une nouvelle identité. « Accepter », je rêve. Cette agence, on la prie à genoux….Elle n’a pas besoin de clients et de fric comme tout le monde pour vivre. ….. Car BETC, qui compte, nous dit-on, des clients comme Louis Vuitton, Danone, Air Fance, Evian, la Philarmonie ou le Musée de l’histoire de l’immigration, aurait pu, aurait du refuser ? ….

MAD. totebag. Musé des arts décoratifs.

« Tu vas passer le week end à Paris ? ». « Non, je vais au MAD »

Moi, je l’aimais bien le Musée des Arts Déco et ses expos sauf celles qui se déroulent dans le noir ou la pénombre. Une mode qui m’insupporte.

Et j’aimais bien ne pas trop patienter pour y entrer. Je vais d’ailleurs pouvoir évoquer l’expo formidable de et sur Constance Guisset. Celle sur Christian Dior en effet ferme ses portes. Il n’y a qu’une seule queue pour accéder au musée, et on attendait de 3 quarts d’heure à 3 heures pour voir l’oeuvre du couturier.

 

 

Soyez le premier à commenter