Bioseptyl. Seule gamme de brosses à dent fabriquée en france. En vente aussi sur abonnement.

bioseptyl-3

Il se vend 180 millions de brosses à dents en France chaque année. Un marché très concurrentiel dominé par le marketing.

Une brosse à dents, c’est 3 mois maxi selon les recommandations des dentistes. Et encore cela dépend de la façon dont on les entretient.  Je vous laisse faire le calcul ! Et comme cet achat ne procure pas un plaisir inouï, Bioseptyl, seule gamme de brosses à dent fabriquée en France par la Brosserie Française, vole à votre secours !

Bioseptyl vous propose un abonnement.Vous choisissez la brosse qui vous convient et la fréquence à laquelle vous voulez la renouveler. Un deux ou trois mois et la voilà livrée dans votre boîte aux lettres. Directement du producteur au consommateur !

Les manches sont fabriqués dans le Perche, par la société Natta. Une fois moulés, ils partent pour Beauvais dans l’Oise où se trouve l’usine de la Brosserie Française. Et c’est de là que les brosses sont expédiées.

Fibres entrecroisées multi- hauteur, en biais, extra souples avec ou non gratte-langue intégré, souple ou medium, il y en a pour tous les goûts. Pour les petits dès l’âge de 3 mois (!), ou pour ceux qui veulent faire graver leur prénom ou un mot doux sur son manche. Une belle idée de cadeau dans un joli coffret ! ( Joli slogan : la boite à sourire pour être aussi beau dehors que des dents ! )

coffret bioseptyl

 

 

L’Artiste, la Star et la Diva en noir ou blanc sont divines. Pour couronner le tout, le Dentifrance, dentifrice bio, made in France lui aussi, au goût de menthe contient de la propolis et de la silice pour procurer de la blancheur.

diva bioseptyl.

 

 

www.bioseptyl.fr

 

Dans   » Rien ne s’oppose à la nuit », l’écrivain Delphine de Vigan s’interroge sur la meilleure façon de garder ses brosses  le plus longtemps possible et voilà ce que cela donne :

 

« Sur l’étagère, dans un gobelet en plastique, trônaient ses sept brosses à dent. Liane en possédait une pour chaque jour de la semaine : lundi bleu, mardi rouge, mercredi jaune, selon un roulement précis et parfaitement maîtrisé. Liane considérait que les brosses à dent avaient droit au repos. Six jours entre deux prestations, voilà qui autorisait une véritable récupération du poil et assurait à chacune la longévité qu’il méritait. »

« Dans la salle de bains bleue de Pierremont, un soir d’hiver, Violette m’expliqua avec le plus grand sérieux sa propre vision de la sauvegarde de la brosse à dent. Contrairement à sa mère, Violette ne préconisait ni ne pratiquait la diversification de l’instrument. Elle optait au contraire pour un exemplaire unique de  qualité supérieure. Selon elle, la préservation du poil passait avant tout par un séchage attentif et minutieux, de préférence avec une serviette de toilette entretenue à l’adoucissant. »

Avez vous une 3ème méthode à proposer ?

Soyez le premier à commenter