arbre à vent contre éolienne.

arbre à vent dans immeuble

Un arbre à vent totalement silencieux pour remplacer les éoliennes : les pales sont logées dans les feuilles en plastique vert et tournent dans la direction du vent d’où qu’il vient. C’est ce qui évite l’effet de « cisaillement ». Un look pas mal du tout . 8 mètres de haut et un tronc d’acier. Bien sûr,  il faudrait en voir un de près ! Pour cela direction la Cité des télécoms de Pleumeur-Bodou dans les Côtes d’Armor avec un prototype. Et direction la place de la Concorde en 2015 !

Jérôme Michaud-Larivière, fondateur de la start-up parisienne NewWind.

« L’idée m’est venue dans un square : je voyais les feuilles des arbres frémir alors qu’il n’y avait pas un souffle d’air ». Une énergie qui « devait bien venir de quelque part et être traduisible en watts ». « Certes, « il y a plus de vents constants à 50 mètres d’altitude mais ça donne des machines monstrueuses ».

Intégrer le petit éolien dans les villes, malgré sa production modeste.

L’arbre à vent n’a pas encore été testé par un laboratoire indépendant. But affiché : exploiter les petits « gisements » réputés difficiles. Ces courants d’air qui circulent en ville le long des immeubles et des rues afin d’alimenter, par exemple, une vingtaine de réverbères à leds, une borne de recharge de voitures ou un foyer bien isolé de quatre personnes.

arbre à vent en situation.

 

 

Pour l’instant l’Ademe, l’Agence de l’environnement et de la  maîtrise de l’énergie (Ademe), reste septique.

 

 

Coût de l’Arbre à vent : 29.500 euros hors taxes. Les   particuliers pourraient se consoler avec quelques  feuilles !!!!!

 

21 arbres ont été prévendus, essentiellement à des  collectivités locales et de grandes entreprises.

Source : AFP.

Soyez le premier à commenter