journée mondiale des toilettes. vive les toilettes sèches.

images (1)

Lundi 19 novembre, c’est la journée mondiale des toilettes. Officiellement reconnue par les Nations unies en 2013, elle a été créée au départ par l’Association japonaise des toilettes, il doit y avoir 30 ans. Et les choses ont bien changé depuis. En Europe et en France notamment, le tabou des WC est tombé et on ose l’évoquer….

Dire  qu’en 1990 quand j’écrivais « Où sont les toilettes  » publié chez Ramsay, j’ai eu le droit à des ricanements lorsque j’ai voulu obtenir la liste des fabricants de Papier Toilette. Une sociologue des religions m’a raccroché au nez lorsque j’ai voulu l’interroger alors que toutes les religions codifient l’accès au « Lieu ». A France Inter, mon directeur, Ivan Levaï a cru bon de lâcher en conférence de direction « décidément France Inter tombe bien bas » sans même avoir pris la peine d’ouvrir l’ouvrage. Du coup, Jean-Luc Hees qui m’avait demandé de venir en parler dans « Synergie » qu’il présentait de 18 H à 19 H a fait le mort….. J’arrête là….

Mais aujourd’hui, toute la presse internet  évoque la participation de Bill Gates au forum sur l’avenir des toilettes dans le monde : le fondateur de Microsoft y est intervenu en  parlant à côté d’un pot rempli d’excréments apporté pour attirer l’attention sur le manque de toilettes dans les pays en développement.

Bill Gates :

« Dans les endroits qui n’ont pas d’assainissement, il y en a beaucoup plus que là-dedans ». « Quand les enfants vont jouer dehors, ils sont exposés à ça tout le temps ». « Ce n’est pas juste une question de qualité de vie, c’est lié aux maladies, à la mort et à la malnutrition ».

Il faut dire qu’à la tête de sa fondation humanitaire, la Bill & Melinda Gates Foundation, le philanthrope se bat pour la généralisation des toilettes dans le monde, et pour la création de toilettes sèches utilisables dans les zones en manque d’eau.

Bill Gates a rendu hommage aux efforts faits par la Chine pour améliorer l’hygiène de ses toilettes publiques, jadis repérables de loin par leur odeur. Le président Xi Jinping fait encore campagne lui-même pour une « révolution des toilettes » dans la deuxième économie mondiale.

60 % de la population mondiale (4,5 milliards de personnes) n’a pas de toilettes à la maison ou dispose de toilettes qui ne permettent pas une gestion hygiénique des excréments.

  • 892 millions de personnes dans le monde pratiquent la défécation en plein air et sont privées de sanitaires – les matières fécales ne sont donc ni recueillies ni traitées.
  • 1,8 milliard de personnes boivent de l’eau potable non améliorée sans protection contre la contamination par des matières fécales.
  • Dans l’ensemble, 80 % des eaux usées résultant des activités humaines retournent dans l’écosystème sans avoir été traitées ou réutilisées.
  • 1/3 des écoles dans le monde ne dispose pas de toilettes – un problème qui s’aggrave pour les filles pendant la période de menstruation.
  • 900 millions d’écoliers dans le monde ne disposent pas d’installations pour le lavage des mains – ce qui favorise la propagation de maladies mortelles.
En France, nous disposons, quasiment tous, de toilettes à domicile.
  • La France dispose de 19 750 usines de traitement des eaux usées, dont l’entretien est primordial pour éviter les rejets directs d’eaux non épurées en milieu naturel.
  • La quasi-totalité des communes de plus de 10 000 habitants disposent d’une usine de dépollution des eaux usées.

Disposer d’un service d’eau et d’assainissement chez soi permettant de collecter les eaux usées est la garantie d’une sécurité sanitaire et environnementale. Cette évidence n’est pourtant pas universelle : 2,6 milliards de personnes n’ont même pas accès à des services d’assainissement de base. Ce qui favorise la prolifération d’épidémies.

En outre, selon l’Unicef, des millions de petites filles, dans le monde, ne vont pas à l’école parce que les toilettes n’existent pas. En France, le problème est d’avantage lié au mauvais entretien des toilettes, dans les écoles primaires et les collèges, qu’à l’absence de réseaux d’assainissement.

Le Centre d’information sur l’eau se mobilise depuis 22 ans pour aider le grand public à démêler la complexité des informations techniques, juridiques ou scientifiques et ainsi mieux connaître, pour mieux l’apprécier, l‘eau de la ressource au robinet.

*La Journée Mondiale des Toilettesa été créée pour sensibiliser au fait que des milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à des toilettes décentes et pour faire respecter l’hygiène dans celles qui existent. 

 

Soyez le premier à commenter