microbiote. charme discret de l’intestin. cité des sciences et de l’industrie.

MICROBIOTE-20x30-30_10

La Cité des sciences et de l’industrie présente jusqu’au 4 août, l’exposition Microbiote, d’après « le charme discret de l’intestin » le best-seller de Giulia et Jill Enders, vendu en France à 1 200 000 exemplaires et traduit en plus de 40 langues.

Cette expo raconte sur 600 m2  l’incroyable vie du microbiote, plus connu sous le nom de “flore intestinale”. Un univers microscopique aussi complexe que méconnu.

L’intestin: un véritable écosystème.

Chacun d’entre nous possède en effet son propre microbiote, véritable marqueur personnel en constante évolution à l’instar des empreintes digitales. Il faut donc se faire à l’idée que le corps humain est non seulement constitué de chair, de sang, d’os et de muscles, mais aussi de tout un monde de bactéries, de virus et de champignons hébergé en quasi totalité par l’intestin.

Ces dix dernières années, les recherches sur le sujet ont imposé l’idée du ventre comme «second cerveau».

Le système digestif est en effet doté de son propre système nerveux et interagit avec l’organisme au cours de la digestion. Coach du système immunitaire, il entretient donc des relations étroites et déterminantes avec le cerveau.

Visite guidée de la digestion. À l’entrée du parcours, une bouche géante d’où s’échappent de drôles de bruits, invite le visiteur à découvrir le processus de chaque organe digestif, de la bouche à l’anus. Rythmée par des éléments décalés et décomplexés, cette entrée en matière offre un regard scientifique sur ce qui pourrait en dégoûter plus d’un.

Le microbiote se révèle: le parcours en immersion se poursuit dans une portion d’intestin hérissée de villosités, ces petits reliefs qui tapissent sa paroi. Connaissez-vous Faecalibacterium Prausnitzii, Akkermancia muciniphila ou encore Streptococcus salivarius? Ces bactéries forment l’essentiel du microbiote, composé par ailleurs de virus, levures et autres champignons. Le microbiote assure l’équilibre du corps et communique avec le système immunitaire, le cerveau et le système nerveux. En effet, l’être humain construit ses défenses immunitaires en grande partie au contact des corps extérieurs. Celui-ci se fait principalement dans le système digestif, avec la coopération des bactéries. Il est donc primordial pour la santé d’entretenir ce petit peuple étranger !

Les chercheurs sont encore loin d’avoir découvert tous les secrets que recèle notre microbiote. Pourtant leurs travaux montrent qu’un microbiote bien entretenu est le gage d’un organisme bien portant, tant d’un point physiologique que psychologique et comportemental.

Le bien-être intestinal : la dernière partie de l’exposition sensibilise les visiteurs aux soins qu’ils peuvent apporter à leur propre microbiote. Les conclusions pratiques des dernières découvertes scientifiques sont autant de conseils et de mises en garde sanitaires. Quelles sont les influences de la prise d’antibiotiques, la consommation de produits fermentés, les habitudes alimentaires, le jeûne, l’application des médecines chinoises ou encore l’utilisation des pré- et probiotiques sur le microbiote intestinal et donc sur la santé ?

À partir de 10 ans. Une exposition conçue, en 3 langues ( français, anglais, portugais), en partenariat avec l’Inra, Heureka (Helsinki) et le Pavillon de la connaissance (Lisbonne), avec la participation de l’afa Crohn RCH et le soutien du Biocodex Microbiota Institute, Danone Research et la Fondation Roquette pour la santé.

Le Charme discret de l’intestin, nouvelle édition augmentée 2017, Giulia et Jill Enders, éditions Actes Sud. Dans cette nouvelle édition du livre qui a inspiré l’exposition, les auteures offrent une visite guidée du système digestif, nourrie de recherches les plus récentes.

MICROBIOTE d’après le « charme discret de l’intestin » jusqu’au 4 août 2019 à la Cité des sciences et de l’industrie

Source : Cité des Sciences et de l’Industrie.

 

Soyez le premier à commenter