olivier biles. la mort du bras droit de pierre gagnaire.

olivier-biles-et-pierre-gagnaire

Le site Atabula évoque le décès du bras droit de Pierre Gagnaire mort samedi dans un accident de la route. Olivier Biles a percuté un poids lourd sur cette route que l’on connaît bien entre Courchevel et Moutiers en Savoie.

Depuis 13 ans, Olivier Biles travaillait aux cotés de Gagnaire qui évoque un électron libre .« Dans nos métiers qui sont toute notre vie, ensemble en cuisine et en salle, nous constituons de véritables familles. Cette disparition fait naître une immense souffrance chez tous ceux avec lesquels Olivier travaillait. Olivier était un électron libre, talentueux, aux qualités humaines extraordinaires. Nous perdons un fils, un frère, un ami ».

Mais j’ai été très émue par l’hommage que lui rend la femme de Gagnaire, l’écrivaine Sylvie Le Bihan sur Facebook . Joli moment d’écriture. Avec Olivier Biles, ils se connaissaient depuis 13 ans et se retrouvaient à chacun des moments forts de leurs vies :

 » Demain, à 12:30, je t’attendrai.
Nous devions déjeuner ensemble.
Tu serais arrivé en courant, barbe de trois jours, chemise ouverte, une cigarette à la main et un sourire aux lèvres.
Je t’aurais dit « rase-toi, le chef n’aime pas », tu aurais ri.
Tu m’aurais parlé de Courchevel, La Baule, Cannes, Toulouse, Paris, Deauville…
Nous aurions remonté des souvenirs, des anecdotes, ta présence à nos côtés depuis 13 ans, à notre mariage et à tous les moments forts de notre vie.
Demain je t’attendrai et tu seras en retard car tu as pris de l’avance…
Mais je continuerai d’espérer que ce putain d’accident de voiture n’a pas eu lieu et je fumerai un, deux, trois paquets de clopes en scrutant la foule.
Puis j’appellerai Pierre en lui disant: « il fait chier Olivier! ».
Et c’est vrai, tu fais chier d’être parti…
On t’aimait. »

2 Commentaires

  • Répondre janvier 15, 2017

    BEAUD Hassina

    J’ai eu l’occasion de travailler avec Olivier au cours de la seison 2015 au Fouquets le Majestic Cannes,
    C’était un chef sympathique et humain. C’était la même Année où il quitté cannes pour Paris.
    Mes condoléances à sa famille

  • Répondre janvier 15, 2017

    BEAUD Hassina

    J’ai eu l’occasion de travailler avec Olivier au cours de la saison 2015 au Fouquets le Majestic Cannes,
    C’était un chef sympathique et humain. C’était la même Année où il quitta cannes pour Paris.
    Mes condoléances à sa famille

Laisser un commentaire