Rungis. pavillon de la marée ou des carcasses ?

IMG_20170922_054618_BURST001_COVER

Moi, je n’ai pas aimé le « Pavillon de la marée » à Rungis. Car le poisson est ici présenté dans des cagettes en polystyrène blanc et qu’il n’est pas appétissant. Rien à voir avec les beaux étals des poissonniers même si sont mis en vente quelques spécimens qui ne courent pas les mers. Regardez cette daurade coryphène : un gros poisson qui vit sous les tropiques et parfois en Méditerranée.

Le coryphène est très prisé dans la pêche aux gros. Et cela me rappelle cette sortie à l’Ile Maurice où nous étions malades comme des chiens à cause d’une mer démontée. Mais l’équipage ne voulait pas rentrer au port car la pêche était miraculeuse. A cause du bruit des vagues, les poissons n’entendaient pas le moteur du bateau et se laissaient attraper plus facilement. Et plusieurs daurades coryphènes s’étaient laissées prendre.

Il peut dépasser les 50 nœuds, et on l’appelle aussi « caméléon » en raison de ses facultés à changer de couleur très vite. Il peut passer du jaune brun au bleu, puis au blanc, avec des pigmentations rouges, bleues, noires… Voilà sa tête.

Rungis.daurade

Et puis j’ai vu un saumon d’élevage d’Irlande qui avait l’air vraiment méchant. Non ?

La Femme Qui Marche.

La Femme Qui Marche.

Non, le pavillon que j’ai préféré, sûrement l’un des plus spectaculaires, c’est celui des carcasses, le secteur phare de Rungis où la grande distribution ne met pratiquement jamais les pieds car on n’y vend que des viandes d’excellente qualité réservées aux grands chefs et aux bouchers traditionnels. Elle sont vendues le plus souvent entières, mais aussi parfois en demi ou en quart. Carcasses de boeuf, de veau,d’agneau. Je vais me faire appeler Arthur par les vegans!!!!!

On y trouve aussi quelques morceaux découpés.

La Femme Qui Marche.

La Femme Qui Marche.

J’ai appris pourquoi le filet était l’une des partie les plus tendres. Parce que il s’agit d’un muscle qui ne travaille pas….

Et me direz-vous pourquoi la Femme Qui Marche est-elle allée marcher dans les allées de Rungis ? Pour assister ce vendredi matin aux aurores, ( lever à 3 H ) au lancement de la fête de la gastronomie : ministres, chefs, professionnels et grand public étaient invités, des journalistes aussi. Alors j’ai suivi quelques instants, un jeune homme barbu, qui intervient dans le 19 H 55 de Camille Combal sur C 8. Voilà la seule question qu’il posait en boucle à de jeunes chefs.

« Savez vous comment s’appellent le ministre de l’agriculture et le ministre de l’économie ? »

« Silence »

Je n’ai guère entendu de réponse. Bruno Le Maire et Stéphane Travert assistaient en effet à cette grande fiesta. J’ai pensé au « Petit Journal  » !

 

 

 

Soyez le premier à commenter