champs-elysées en 2030. exposition à l’arsenal. les parisiens votent pour donner leur avis.

les Champs  Elysées en 2030.
  • Promenez vous sur les Champs-Elysées et vous vous sentirez plutôt seul(e) au milieu des touristes de la capitale. Les Parisiens ne s’y promènent plus et pourtant cette célèbre avenue a été conçue comme un lieu de promenade pour eux, via notamment les premiers aménagements de Le Nôtre.  Seuls 5 % des 100.000 visiteurs quotidiens en effet sont des Parisiens.

Adorée à l’étranger, la partie haute des Champs avec ses enseignes de luxe est très fréquentée, un « hyper-lieu » selon la formule du géographe Michel Lussault, qui s’oppose à la partie basse des jardins, un « hyper vide » quasi désert.

Inquiet de ce désamour, le Comité Champs-Elysées a demandé à l’architecte Philippe Chiambaretta et à son agence de réfléchir à ce que pourraient devenir les Champs Elysées à l’horizon 2 000 avec ses places de l’Etoile et de la Concorde. Ce projet, fruit d’un long travail collectif, est exposé au Pavillon de l’Arsenal à Paris jusqu’au 10 mai.

  • En parallèle, une consultation citoyenne est lancée pour permettre aux Franciliens de donner leur avis sur champs-elysees.make.org). Résultats en mai. 

 

1/ Réduire la chaussée de 52%, en piétonnisant l’avenue Winston Churchill et une partie de la Concorde, en triplant le nombre d’assises et les espaces végétalisés, en plantant 1123 arbres pour créer une voûte végétale…

2/ Créer un « Parc Central » de 28 hectares pour les familles, des Jardins des Champs-Élysées à la Seine, dédié à la culture, la gastronomie et au sport, avec deux fois plus d’espaces de pique-nique, trois fois plus de fontaines à eau, cinq fois plus d’aires de jeux, la création de 2600 m2 d’équipements sportifs…

En résumé : moins de voitures sur ce que certains considèrent comme une « autoroute interurbaine « , plus d’espaces piétonniers et de commerces.

Pavillon de l’Arsenal. Exposition gratuite jusqu’au 10 mai, mardi au dimanche, de 11h à 19h, avec nocturne certains soirs. – Ateliers pour enfants et classes

 

 

 

Soyez le premier à commenter