messe de noël au cirque gruss avec monseigneur aupetit.

messe de Noël. Cirque Gruss. Crédit photo La femme Qui Marche. Iwane Rousset

Hier soir, Notre-Dame dévastée, ils étaient 2500 au moins à être venus ici dans le Bois de Boulogne, sous le chapiteau du cirque Alexis Gruss, plein à craquer. Un chapiteau détruit en 1999, à cause de la tempête et qui a été reconstruit. Ils n’étaient qu’une soixantaine il y a 40 ans pour la première messe célébrée dans l’arène du cirque.

Il faut dire que Monseigneur Aupetit officiait. L’archevêque  de Paris a donné son accord en février dernier, bien avant l’incendie de Notre-Dame. L’ archevêque de Paris voulait être hors les murs pour célébrer ce Noël 2019. Comme un pressentiment ?

Avant la veillée, comme tous les 24 décembre, et comme le veut la tradition, le cirque Gruss a donné son spectacle où les chevaux ont la part belle.

Faut-il y voir un soutien au monde du cirque traditionnel, toujours est-il que Monseigneur Aupetit d’emblée a rendu hommage à la famille Gruss qui « aime les animaux ».

Il s’est ensuite expliqué sur sa présence dans cette cathédrale éphémère.

« L’enfant Dieu est né dans une crèche, c’est complètement insolite. Donc, tant qu’à être insolite, autant continuer jusqu’au bout ».

« L’important, c’est de célébrer la messe et de célébrer l’eucharistie. Alors, c’est sûr, la cathédrale, c’est prestigieux, c’est magnifique, c’est splendide. C’est notre lieu mais l’important, c’est de célébrer et puisque j’ai l’occasion de le faire ici, je suis heureux de le faire ».

Ce qui importe « c’est la présence des fidèles qui sont les pierres vivantes de l’Eglise ».

Les chants ont été célébrés par la maîtrise de Notre Dame de Paris, le Choeur de l’espérance (magnifique), et le pianiste Pierre Muller. On a entendu le chanteur Hervé Vilard, vu des artistes du cirque Gruss jongler avec des torches, aperçu le comédien Michael Lonsdale dans une chaise roulante. Personne n’a oublié le film « Des hommes et des dieux » inspiré de l’assassinat des moines de Tibhirine en Algérie. 

Des gradins plongés dans le noir, on a pu voir les cierges portés par les fidèles s’allumer  petit à petit des premiers rangs vers le haut du chapiteau. Un moment très émouvant d’espérance commune.

L’année prochaine, si vous voulez assister à la veillée de Noël du cirque Gruss, sachez que l’attente est longue, une heure et demi au moins. Et surtout, prévoyez un vêtement très léger sous votre pull car, qu’il vente ou qu’il neige, on crève de chaud sous le chapiteau.

 Mgr Michel Aupetit, officie ce matin, 25 décembre, à la prison de la Santé dans le 14e arrondissement.

 

 

Soyez le premier à commenter