le prix roger pic décerné à romain laurendeau pour sa série « derby ».

football

Le Prix Roger Pic 2017 a été décerné à Romain Laurendeau pour sa série photographique Derby (2014 – 2016).

« On a grandi avec le foot, le stade. Ça dépasse tout, même la religion. Au stade, on est libre »

En Algérie, le foot est partout. C’est le sujet favori d’une jeunesse qui s’ennuie et qui ne se reconnaît ni dans l’État, ni dans les institutions d’un un pays où le droit de manifester dans la rue est quasiment interdit.

Pourtant, un espace échappe à cette fatalité. Le stade permet une fois par semaine fureur et défoulement. Ensemble, les jeunes existent. Ils chantent le chômage, la pauvreté, l’Europe où ils rêvent d’aller. Ils défient l’État ou les généraux, qu’ils tiennent responsables de la ruine du pays. Au stade, ils goûtent à la liberté.

Si pendant des années, le pouvoir a instrumentalisé le football pour éloigner la population de la politique, aujourd’hui l’outil lui échappe. Comme au temps de la colonisation, le stade est à nouveau un espace de consolidation nationale et de résistance.

Derby : se dit d’une rencontre sportive entre deux équipes de la même ville.

« Romain Laurendeau, jeune photographe toulousain, fait un travail de longue haleine à Alger, en passant plusieurs mois par an principalement dans les quartiers populaires. Sachant nouer des amitiés, il partage lieux de vie, temps de loisirs ou de travail, difficultés comme moments de joie. Ses photographies aux gris travaillés et aux noirs sourds témoignent des réalités sociales, économiques et culturelles d’une jeunesse qui semble vivre dans un temps suspendu, où l’espoir d’un avenir meilleur n’a pas encore sa place. » Jean-Marc Lacabe (directeur du pôle photographique Le château d’eau à Toulouse)

Exposition 5 juin au 13 octobre 2017. Galerie de la Scam 5 avenue Vélasquez 75008 Paris. Métro Villiers/Monceau. lundi au vendredi, 9h30 -17h30 – Entrée libre sur présentation à l’accueil.

Soyez le premier à commenter