l’oeil de l’observatoire cetelem. de l’essence pour votre voiture livrée à domicile.

plan-de-paris

Après avoir construit leur notoriété avec le e-commerce, les sites cherchent à avoir pignon sur rue, pour obtenir comme une vraie marque, une « épaisseur relationnelle ».

 Ameublement design 100 % en ligne Made.com  a inauguré son premier show-room à Paris cet été après Londres, Milan et Amsterdam :  840 mètres carrés à deux pas de la Place des Victoires. Un lieu ultra connecté avec un parcours intuitif entre produits réels et virtuels où on découvre le mobilier et les accessoires en situation dans les intérieurs des clients du site.

Au début de l’année, le site de prêt-à-porter Sézane ouvrait son « Appartement » entre Tuileries et Opéra, pour donner à ses acheteuses le sentiment de se rendre chez une amie. Les vêtements y côtoient quelques meubles et objets « life style ».

Qu’en pense l’oeil by BNP Paribas Personal Finance.?

Rien de surprenant. C’est d’abord l’opportunité pour les sites de s’incarner en marques. Une marque n’est pas seulement une construction mentale. C’est aussi un contact physique. C’est également le signe d’une recherche de complémentarités entre deux canaux de distribution qui ont chacun leurs rites et leurs clientèles. Une manière de nous suggérer de ne jamais opposer le virtuel au réel, mais à regarder l’un comme une source d’inspiration pour l’autre. Il est enfin la confirmation d’une nouvelle ambition des marques : devenir des lieux de vie. Des lieux d’échanges, des lieux qui donnent accès à la vie des autres, des lieux où l’on peut passer un moment. Le commerce ne consiste pas simplement à provoquer la rencontre entre une offre et une demande, mais à créer des liens et à savoir les entretenir.

Ceux qui prennent le chemin inverse se contentent souvent d’être une « boutique en ligne »…


 

EN BREF

Cet été, les possesseurs de la carte de l’enseigne Bio c’ Bon ont eu la possibilité de faire garder leurs plantes vertes durant leur absence.


 

Aux Etats-Unis, WeFuel, Purple ou Booster Fuels proposent de livrer du carburant à domicile grâce à de petits camions citerne. Les commandes s’effectuent via son smartphone. Une manière pour les compagnies pétrolières d’éviter les coûts de construction de stations-services.


Source : lettre de l’oeil de l’Observatoire Cetelem.

Soyez le premier à commenter