le journal de mickey et les 80 ans de sa création.

journal de Mickey collector

J’avais 8 ans à Tunis rue d’Angleterre. Le jeudi dans le kiosque qui se trouvait juste en bas de l’immeuble, j’allais acheter le journal de Mickey. Et j’avais l’impression que le monde m’appartenait. J’avoue ne pas trop savoir ce qu’il est devenu. Les enfants ne l’ont pas lu mais qu’importe ! Célébrons les 80 ans de sa création et ses 3 729 numéros !

1934 – 1944 : Le Journal de Mickey invente la presse jeunesse.

Edité par le groupe Hachette, il propose un savant mélange d’aventures (avec des personnages légendaires tels que Jim la jungle), de science fiction et de conseils pratiques.

 

1940-1944 : Le 16 juin 1940, le Journal de Mickey s’arrête au numéro 296 et reparaît en zone libre.

A partir de décembre 1943, il ne paraît plus que tous les dix jours, puis tous les deux mois à partir de janvier 1944. Le n°477 du 2 juillet 1944 clôture cette première période du journal qui disparaît pendnt 8 ans.

1952-1962 : Les personnages de bande dessinée s’installent dans Le Journal de Mickey

Il reparaît le 1er juin 1952 avec 16 pages dont 8 en quadri et voit la naissance des principaux personnages autour de Mickey et Donald (Picsou, Gontran, Géo Trouvetou, Les Rapetoux, Miss Tick etc…. ), mais aussi d’autres personnages (les jumeaux Nic et Nimo, Tim la Brousse en 1957 ou encore Onkr en 1961…)

1962-1972 : L’hebdo des grandes aventures

Les années 60 marquent l’accession des Français à la consommation de masse, deux américains marchent sur la lune le 20 Juillet 1969… Dans le Journal de Mickey aussi c’est l’époque des grandes aventures et des sagas. Des personnages souvent adpatés des séries télé débarquent : Thierry la Fronde, Mandrake le Magicien, ou encore Guy l’Eclair, justicier de l’espace pourchassant les tyrans (en 1966).

1972-1982 : Un magazine éclectique

Sony invente le Walkman. Au cinéma c’est « la Guerre des Etoiles ».  Le Journal s’intéresse aux nouvelles techniques et notamment l’espace et l’aréronautique, l’environnement avec les Castors Juniors et le Naturoscope, le sport, mais aussi l’arrivée de pages « People » avec le mariage de la princesse Anne en 1973. La famille s’agrandit avec, entre autres, Hägär Dünor, Archibald Razmott ou encore La Famille Glougloub.

1982-2014 : La Bande dessinée acquiert définitivement ses lettres de noblesse.

Le Journal ouvre ses pages à de nouveaux personnages ou à des  personnages devenus cultes : L’étalon noir (en 1983), Pôle Emile (en 1985), Robert le Robot (en 1989), Ducobu (en 1997), Parker et Badger, Les profs (en 2000), ou encore Les Sisters, Titeuf, Astérix…A côté des rubriques et des bandes dessinées qui ont fait son succès, les sujets interactifs se développent : courrier des lecteurs, sondages d’opinion au travers de la rubrique « Pour ou contre »…Et naturellement un site internet….

La couverture du numéro 1 de 1934: Lorsqu’il recommence à être publié en 52, sa numérotation repart à zéro. Les collectionneurs peuvent chiner deux numéros 1 différents : celui de 1934 et celui de 1952 !La couverture du numéro 1 de 1934:

Soyez le premier à commenter